Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
BUPMC
Bibliothèque universitaire Pierre et Marie Curie

Bibliométrie

La Bibliométrie à la BUPMC

 

La BUPMC assure des  formations à la bibliométrie dans le cadre des formations à la maîtrise de l’information scientifique proposées aux étudiants, enseignants-chercheurs et personnels de l’UPMC.

La BUPMC peut également vous apporter son support pour toute question relative à la bibliométrie, n’hésitez pas à nous contacter (edocadm @ upmc.fr).

Les indicateurs de la Bibliométrie

La bibliométrie se définit comme l’exploitation statistique des publications. Elle procède du calcul de divers indicateurs effectués à partir de bases de données bibliographiques qui couvrent la quasi-totalité de la littérature scientifique mondiale.

 

Il existe plusieurs indicateurs quantitatifs de la production scientifique : nombre d’articles publiés, nombre d’inventions brevetées, nombre de contrats internationaux signés, etc., mais l’objet principal de la bibliométrie reste le comptage et l’exploitation des citations, c’est-à-dire des références faites à un travail de recherche (article) par un autre.

Ce comptage permet à la fois d’évaluer l’impact d’une revue (quand il s’agit d’articles) et l’influence d’un chercheur, d’un laboratoire ou d’une institution.

Le premier est exprimé par le facteur d’impact et la seconde par le h-index.

 

 

A côté de ces indicateurs de référence, quasi-exclusivement utilisés aujourd’hui par les instances d’évaluation nationales, des modèles alternatifs tels que l’Eigenfactor ou le SJR ont été développés, avec pour objectif d’introduire  davantage de « qualitatif » dans les calculs. Le principe est de pondérer les comptes de citation au moyen d’algorithmes comme celui du Weighted PageRank de Google, prenant en compte le prestige des revues.

 

06/05/16

Traductions :